Coaching  -  Santé Holistique  -  Bien-Être  -  Alimentation Vivante

Le Meilleur 
Reste à Venir


Nous sommes tous des essentiels.
OUI, chacun d'entre nous a un rôle ESSENTIEL
👉à jouer dans ce monde. 👈

Alors ne doutons pas un seul instant de notre pouvoir individuel.

Et... 
Faisons chacun notre part! ✊

Mercredi 6 janvier à 19h

Conférence mercredi 6 janvier 2020 à 19h

Dans un monde où les scientifiques et médecins non-inféodés au pouvoir médiatico-politico-financier sont désormais traités de "charlatan", de "complotiste" ou encore de "rassuriste", il subsiste des hommes et des femmes de droit qui les défendent bec et ongle, indépendamment de la pression qui s'exerce sur eux.

A travers ces combats pour les droits des professionnels, ce sont aussi nos libertés personnelles qui sont défendues

Fabrice Di Vizio en fait partie.
Avocat au barreau de Paris et de Rome,  il est spécialisé en droit de la santé publique,  partageant son temps entre les audiences et son activité d'enseignant dans les Facultés de Médecine. Connu pour être l'avocat par excellence des médecins libéraux, il a notamment traité des dossiers allant du Médiator à la grippe H1N1 en passant aujourd'hui par la crise du Covid.
Dans ce cadre, il défend notamment le professeur Raoult, inquiété par l'Ordre des Médecins pour sa position en faveur de l'hydroxychloroquine.
Egalement entraîneur de chevaux, Fabrice Di Vizio sait d'expérience à quel point il est crucial d'avoir une vision claire du but à atteindre  sans jamais prendre de risque inutile.

Vers un totalitarisme sous couvert de politique sanitaire

Faire prévaloir l'intérêt dit général sur les libertés individuelles est la genèse de tout système totalitaire et c'est selon toute vraisemblance ce vers quoi nous nous orientons.

Depuis le début de cette pseudo-crise, de nombreuses voix dénoncent donc l’excessivité des mesures prises au regard des épidémies que l’on vit chaque année.

En effet, comment expliquer qu'aucun acteur de la vaccination ne souhaite aujourd'hui endosser la responsabilité du vaccin ?

Comment expliquer par contre que les medecins qui souhaitent user de leur liberté de prescription à leurs risques et périls en soient empêchés ?

Comment justifier, au mépris de l'article 36 du code de déontologie médicale que les médecins et leur ordre décident d'ignorer l'importance du consentement du patient dans tout acte d'investigation ou de traitement?

A ce titre, une note secrète de l'Elysee a été dévoilée par LCI, qui décharge les médecins de toute responsabilité pénale dans la perspective d'une vaccination obligatoire.

Est-il donc envisageable que la prochaine étape soit de vacciner les gens de force ? Ou de recourir à l'armée pour emprisonner ceux qui veulent être informés de leur droits? 

Ce sont autant de questions et bien d'autres dont nous discuterons ce soir avec Maître Fabrice Di Vizio.

Posez vos questions ou envoyez vos remarques avant le live

Les lives passés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram