Le Meilleur 
Reste à Venir

Nous sommes tous des essentiels. OUI, chacun d'entre nous a un rôle ESSENTIEL à jouer dans ce monde. 
Alors ne doutons pas un seul instant de notre pouvoir individuel. Et...Faisons chacun notre part! ✊🕊️❤️🙏

Mercredi 24 novembre à 23h

Demain (jeudi 25/11) à 11h45, Brice Di Dio, jeune aide-soignant résistant à l'injection forcée est convoqué au Tribunal de Grande Instance de Lyon, 7 rue Servient, dans le cadre d'un contrôle judiciaire suite à son arrestation le 23 octobre pour avoir participé à un attroupement malgré les sommations de dispersion des forces de l'ordre.

Ce qui lui est reproché: manifester pacifiquement depuis le 12 juillet 2021 pour s'opposer à l'obligation vaccinale.

Je le reçois tout à l'heure en live à 23h pour un entretien exclusif en amont de sa convocation demain matin au Tribunal de Grande Instance de Lyon.

Si vous êtes du coin de Lyon et dispo demain matin, il serait certainement appréciable de prévoir d'aller lui témoigner votre soutien. ✊🕊❤️🙏

On en parle durant l'émission.

Et voilà un thread sur Twitter où il explique sa situation et sa stigmatisation par les FDO

(1/12) 🚨 Bonsoir à tous ! 🚨

Après une semaine, je décide de vous donner la vidéo de mon #arrestation en marge de la #manifestation hebdomadaire du samedi contre le pass sanitaire et toutes les formes de discriminations. Soignant, pacifique, calme, toujours de bonne humeur

(2/12) N'ayant jamais été violent. N'ayant jamais rien cassé. N'ayant jamais rien fais d'autre que de venir hurler dans la rue ma colère, ma rage et mon désespoir. Je me suis fais ciblé par des forces de l'ordre qui ont cru pouvoir m'identifier comme un "meneur" d'après leur dire

(3/12)Alors que je venais en aide, à un homme victime d'une chute, j'ai vu les FDO avancer vers moi. J'ai eu peur. Mais j'ai choisi de rester auprès de l'homme au sol. Je me savais ciblé. J'aurais pu tenter de fuir. Il n'était pas trop tard encore. Mais vite encerclé

(4/12)Je n'ai rien pu faire. 30 policiers ont été envoyé pour procéder à l'arrestation d'un soignant PACIFIQUE. Une semaine plus tard, je demeure effaré et choqué, par un tel déploiement de force injustifié, illégitime. Placé en garde à vue à 17h30 pour le motif

(5/12) D'avoir soit disant "en date du 23 octobre, à Lyon, en tout cas sur le territoire national, en un tempz non couvert par la prescription avoir continué, sans armes, à participer à un attroupement malgré les sommations de dispersions des forces de l'ordre. Après 24h de GAV

(6/12) J'ai été déféré au parquet dimanche à 14h, présenté à la Procureur de la République qui a décidé de me poursuivre et de me placer sous contrôle judiciaire. Alors que je n'ai jamais commis aucun acte de délinquance, aucun casier, jusqu'ici inconnu des services de police

(7/12) Je suis convoqué le 15 mars pour être jugé par le tribunal correctionnel de Lyon. À ce jour, devant la violence psychologique de ce placement sous contrôle judiciaire, de cette comparution au tribunal, de ce week-end de garde à vue je suis en arrêt maladie pour dépression

(8/12) Obligé de voir une fois par semaine une psychologue. J'angoisse. Je ne dors plus. Je suis choqué de la répression policière et juridique pour des manifestants pacifiques, calmes, sans histoires. Le reportage d' @amnestyfrance "Présumés coupables" prend tout son sens

(9/12) Vraiment, nos libertés sont vraiment menacés. La seule victoire que j'ai obtenu de cette GAV, a été le fait de ne pas être interdit de manifestation, comme l'aurait souhaité la Procureur de la République. Par cette série de tweet, je voulais premièrement remercier

(10/12) Le comité de soutien qui est venu dès le samedi soir devant le commissariat pour manifester pour ma libération "Libérez notre Brice". Ceux qui étaient là dès 8h30 pendant mon audition, je les voyais. Et ceux qui ont passé l'après midi à m'attendre au TGI. Merci !

(11/12) Merci aussi à toutes les personnes qui se mobilisent pour moi et autour de moi, depuis une semaine pour m'aider à garder la tête haute, m'aider à trouver des fonds pour les frais d'avocats, m'aider dans les différentes démarches 🥰

(12/12) Merci aux nombreux soutiens que j'ai reçu sur les réseaux. Merci aux nombreux témoignages de soutiens et d'affection reçu. Le combat ne fait que commencer. Ils ont voulu m'intimider. Ils ont voulu m'arrêter. Ils m'ont reboosté. On lâche rien ! On lâche rien

N'hésitez pas à me suivre je vous tiendrais au courant sans cesse de la procédure et de ses suites. Merci à vous !

💥 A lire en parallèle sur une autre garde à vue et une interpellation subie cette fois le 6 septembre 2021 dans le cadre de la venue de Jean Castex à Lyon 💥

Originally tweeted by Brice (@BriceOf_Lyon) on 30 October 2021.

S'abonner à la Niouze l'Ether

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trustpilot
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram