Le Meilleur 
Reste à Venir

Nous sommes tous des essentiels. OUI, chacun d'entre nous a un rôle ESSENTIEL à jouer dans ce monde. 
Alors ne doutons pas un seul instant de notre pouvoir individuel. Et...Faisons chacun notre part! ✊🕊️❤️🙏

Samedi 4 décembre 2021 à 19h

Nous ne pourrons pas mettre un terme à la corruption qui régne dans le monde tant que nous ne serons pas d’abord intègres en nous-mêmes. 

Car ce qui n’est pas intègre est, par définition, corrompu; et l’intégrité est, avant tout, une qualité intérieure inhérente à chacun d’entre nous.

Lorsqu’on est intègre, hors de tout préjugé et/ou croyance aveugle de ce à quoi on s’est identifié, s’installe en nous une cohérence totale entre ce qu’on ressent, ce que l’on pense et ce que l’on fait. Nous sommes alors en sécurité car nous agissons dans l’intégrité de qui nous sommes.

Donc bien qu’il serait tout à fait illusoire de vouloir mettre un terme à toutes les formes de corruption liées notamment aux transactions commerciales (hello #pfizer), il est tout à fait possible, si nous souhaitons voir l’intégrité remplacer la corruption dans le monde, de d’abord mettre un terme à la corruption qui est en nous-même.

A commencer par identifier et dépasser la corruption de nos croyances aveugles, ces croyances sur la base desquelles nous formons et imposons aux autres des préjugés, des doctrines, des dogmes, l’intégrisme, le scientisme, etc… Tout cela par manque de sincérité - et donc d’intégrité. 

Car oui, le fait de prétendre savoir quelque chose que l’on ne sait pas - autrement dit le fait de manquer de sincérité - relève de la corruption en nous-même. Et c’est ce manque flagrant de sincérité en nous-mêmes qui est encouragé par les doctrines en tout genre basées sur des croyances figées qui cherchent à s’imposer aux autres comme étant des vérités, alors même que ce ne sont que des préjugés.

Pourquoi alors ne pas sortir de la croyance et plutôt reconnaître sincèrement les limites de ce que l’on sait et ce que l’on ne sait pas? 

Ne serait-il pas aisé de dire “je ne sais pas” plutôt que de croire et d’ériger sa propre croyance en vérité? 

Le monde ne serait-il pas immédiatement plus paisible si nous acceptions avec humilité de reconnaître l’immensité de ce que nous ne savons pas, plutôt que d’accoler un mot ou un concept intellectuel sur l’envergure de notre ignorance et la requalifier en croyance? 

Je veux croire que c’est possible. 😉

Si nous nous astreignons à la discipline de devenir tout à fait sincères avec nous-mêmes, nous développerons alors, chacun chacune, suffisamment de clairvoyance en nous-même pour juger de ce qui acceptable et ce qui ne l’est pas. 

Et vous, qu’en pensez-vous?

L'Atelier Intégrité du Samedi

Je vous propose tous les samedis à 19h d'explorer ensemble notre valeur d'intégrité dans le cadre d'un atelier de coaching de groupe.

C'est un atelier sur don libre (je suggère 11,11€) mais chacun est libre de donner ce qui lui semble juste. Et si vous n'avez pas les moyens, vous êtes mon invité(e).

S'abonner à la Niouze l'Ether

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trustpilot
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram